Bibliographie

KARMAFRICA (2009, roman)

Mai 1993, Somalie. Parmi les forces de maintien de la paix de l’ONU, un contingent de l’armée belge. Après une mission, Sam Bellaire fait le point avec les hommes de son peloton. Je résume ce qui vient officiellement de se passer : des rebelles armés ont pénétré dans le hangar huit, nous sommes intervenus et avons fait trois prisonniers dans le dépôt et coursé les fuyards. Des coups de feu de sommation ont été tirés mais les voleurs se sont échappés et nous les avons perdus. C’est clair pour tout le monde ? Questions ?

Tous les soldats répondirent en choeur : – Clair chef !

Mai 2003, Sam Bellaire, au chevet de son fils Mattias, hospitalisé entre la vie et la mort, réfléchit. Ma famille comptait sur moi pour les protéger, les aider, je m’en faisais une fierté, c’était « ma mission ». J’aurais aimé appeler quelqu’un au secours, quelqu’un qui aurait tout repris en main, solutionné ça à ma place, mais il n’y avait personne d’autre que moi. Après dix ans de sérénité, le passé rattrape Sam et le touche dans ce qu’il a de plus cher. Un lourd secret devra venir au jour et un tribut être payé pour laver la faute.

Sélectionné pour le Prix Première 2010 organisé par la RTBF

Sélectionné pour le Prix Jean Muno 2010 organisé par le CCWB

«  L’épilogue de ce livre m’a réellement bouleversée tellement c’est écrit avec tact et finesse.« 

Odette Bingen – Membre du jury du Prix Première/rtbf 2010

   » Un livre attachant, haletant, qui peut heurter mais la vérité est dans ces pages compensée par des accents de passion et d’abnégation. »

Ariane François – Demeester-Ecrivaine

 » Le final est surprenant, inattendu. Il fait de ce premier roman une œuvre singulière, qui se détache du lot de livres proposés depuis la rentrée littéraire. »

Thierry Bellefroid – Journaliste littéraire RTBF

 » Un roman touchant, vivant, vécu et vrai. « 

Laurence V – Blogueuse voyage et littérature

*

*                *

couverture mais ce quiMAIS CE QUI PERSISTE EN MOI EST CE FRAGMENT D’INHUMANITÉ… (2011, roman)

Simon a un ami. Un seul. C’est à la fois peu et beaucoup. Il a aussi une femme, Charlotte, encore qu’il semble bien l’avoir quittée pour de bon au début de ce roman. Simon a tout plaqué un 31 décembre, tout sauf les souvenirs qui l’obsèdent depuis 1994. Car Simon est un ancien para. L’un de ceux qui se trouvèrent au Rwanda en ce funeste 6 avril, coup d’envoi de l’une des pages les plus noires de l’Histoire.

En remontant le temps en sa compagnie, le lecteur découvrira comment Simon a vécu le génocide de 800.000 Tutsis et Hutus modérés, comment il a posé des actes qu’il ne souhaitait pas, frotté sa conscience à la barbarie la plus ignoble, perdu en une nuit l’innocence et le peu de fierté qu’il avait de lui-même.

Dans ce deuxième roman, Joël Schuermans raconte l’impréparation des militaires belges, la fascination de l’Afrique, le néo-colonialisme et les tergiversations onusiennes. Mais aussi – et surtout – il montre comment un homme se perd au milieu d’un tourbillon de haine, au point d’oublier lui-même sa propre humanité.

Un récit troublant, dérangeant, d’une puissance dévastatrice et crue, parcouru par deux figures féminines sublimées, deux anges aussi différents que les faces d’une même pièce. Un grand roman sur la condition humaine. Sur l’amour absolu. Sur l’absence d’humanité et ces amis qui vous rendent la dignité.                    

                                                                                         Thierry Bellefroid

Journaliste et écrivain

Sélectionné pour le Prix Horizon 2011

Sélectionné pour le Prix Bibliothèques de Bruxelles 2011

Sélectionné pour le Prix Rossel 2011

« Magnifique et radical ! »

Annick Dor – France Inter

« Un mélange de sincérité et de spontanéité très réussi. »

« On est presque au bord du tremblement quand on lit ce roman. »

Laurent Dehossay – La Première

«Extrêmement rythmé, vraiment un roman coup de poing. »

Juliette Goudot – Cinquante Degrés Nord

« Un livre très fort. »

Bruno Coppens

« On n’en sort pas indemne ! »

Eric Russon – ARTE

« Un témoignage très fort, ce livre ne passe pas inaperçu. »

L’avenir

« Un roman puissant. »

La Dernière Heure

« Un livre insoutenable dont on sort meurtri. »

Isabelle Fable – Assoc. Royale des Ecrivains et Artistes de Wallonie

« Grâce à son sens du récit et son talent de conteur, l’auteur nous livre une histoire crue, bouillonnante de vérité. »

Sébastien Andrieux – Librairie Decitre à Grenoble

« Un livre qui remue les tripes du lecteur. »

Françoise Bonivert – RTC

« L’écriture est crue, rude, noire et vivante. Elle touche, elle ‘impacte’, elle marque.»

Laurence V, Blogueuse voyage et littérature

*

*                *

couverture_chronique_dun_départCHRONIQUE D’UN DÉPART (2017, essai)

Avec Laurence Schuermans

Objet hybride, entre essai, poésie et photographie, CritiqueImagineChronique d’un départ invite le lecteur à prendre une pause et à emprunter les chemins de traverse à la recherche de la liberté libre et de plus de simplicité. Réflexions sur le monde comment il va, sur notre impact et nos actions au quotidien, sur le sens de nos existences, sur nos choix et les raisons qui poussent certains à quitter le moule pour mener leur propre vie et à poursuivre leurs rêves. Invitation au voyage, au rêve et à l’action. Périple sur les routes d’Europe avec pour objectif ce qui semble être le bout du monde, le Cap Juby.

En 2010, Joël et Laurence Schuermans remettaient les clés de leur maison et partaient vivre sur les routes du monde sans date de retour. Le début d’une existence nomade à explorer les possibles. Au travers de ce livre, manifeste intime, ils partagent leurs réflexions sur ce qui les a poussés à tout quitter, sur la vie, la liberté, l’écriture et le voyage.

« Qui n’a jamais rêvé de tout quitter pour partir ? Pas une pause sabbatique, mais plutôt un geste absolu. Un départ si fort qu’aucune idée de retour ne puisse le démentir. Partir à l’aventure, à la découverte des possibles, à la rencontre de Soi, de l’Autre, des Mondes.

Pourquoi certains passent-ils à l’acte alors que d’autres retournent à la réalité au détriment du rêve, abandonnent leurs idéaux sous le prétexte valable des obligations que l’on s’impose ? »

*

*                *

Cop_001- Secourir - Livre#3

SECOURIR EN ZONE HOSTILE (2019, GUIDE)

« Le sort du blessé est entre les mains de celui qui

fait le premier pansement »  Nicolas Sheen – Chirurgien militaire

L’évolution des sociétés – l’actualité, les tendances et analyses d’experts – suggèrent qu’il serait important, en tant que citoyen averti et/ou professionnel actif dans les lieux publics, de se préparer à devoir, un jour, porter secours dans un contexte moins permissif que lors d’un accident du quotidien.

Il existe de nombreux livres qui traitent de premiers soins classiques, cet ouvrage unique traite de ce qu’il y a lieu de faire pour sauver sa propre vie ou celle d’autrui dans les contextes hostiles, c’est-à-dire quand votre sécurité est menacée, quand les ressources manquent, quand les délais d’intervention des secours professionnels sont allongés, quand la nature des blessures ou le nombre de blessés diffèrent des cas classiques.

Ce guide est destiné à toute personne qui possède peu ou pas de connaissances sur les premiers soins, mais également aux professionnels qui souhaitent une source complémentaire, aux formateurs de premiers secours qui souhaitent intégrer ces notions dans leurs programmes, bref à toute personne qui souhaite se préparer à devancer les difficultés le jour où rien ne se passe comme prévu et qu’il faille ne compter que sur soi-même.

*

*                *

VERS VARSOVIE (2019, RÉCIT, COLLECTION ERRANCES)

 

Sortir par un matin d’automne de sa roulotte. Se rendre à la gare la plus proche et monter dans le premier train qui passe. Aller vers un de ces lieux qui habite l’imaginaire des voyageurs : Varsovie…

Errer de gare en gare, de train en train, de lieu en lieu. Être emporté par l’ivresse des rails et laisser son esprit vagabonder autour de l’errance choisie, de la liberté et du romantisme. Atteindre le bout de la ligne et repartir aussitôt.

L’aventure au pas de sa porte. Récit d’une errance ferroviaire vers Varsovie.

Joël Schuermans se qualifie comme un explorateur des possibles, un passant existentiel. Fasciné par les vies multiples, il n’a de cesse de chercher à se réinventer en touchant à tout. Plusieurs métiers et plusieurs livres plus tard, il continue d’écrire, photographier, voyager et deviser sans cesse sur de nouvelles vies.

*

*                *

LES SURVIVANTS DE L’EXTRÊME (2020, COLLECTIF)

Préface de David Manise

Avec Paul Villatoux, Alban Cambre et Youri Obrastov

C’est le quatrième volume de la collection Survival, issue du magazine du même nom. Le « guide de survie en precc81couv-30histoires-v6-2milieu hostile » et il n’a, avec ce livre, peut-être là jamais porté aussi bien son nom. Ces survivants de l’extrême, dont vous découvrirez les récits dans les pages qui suivent, sont chacun, à leur niveau, confrontés à des situations qui les mettent au défi de trouver des réponses parfois immédiates conditionnant leur survie. Braver sa peur, dépasser ses limites, improviser, tenir bon, tels sont quelques-uns des principes cardinaux mis en œuvre par ces hommes et ces femmes qui font preuve d’une phénoménale capacité de résilience.

Toutes ces histoires présentent la particularité d’être authentiques, même si le caractère extraordinaire de certaines pourrait faire penser à un véritable scénario de film. Afin d’organiser aussi rationnellement que possible ces trente récits, le choix a été fait de les classer suivant cinq thématiques : survies en montagne, en mer, en milieu insulaire et désertique, en temps de guerre et insolites.

Au-delà de la diversité des situations particulières, des lieux, des époques et des conditions environnementales, ces trente incroyables histoires sont autant de cas d’école qui démontrent, que la survie est avant tout conditionnée par la psyché, le mental et la volonté de vivre dans une logique « à tout prix »…

Histoires écrites par J. Schuermans : Ada Blackjack, la survivante oubliée d’une étrange expédition arctique

Jessica Buchanan, otage durant 93 jours –

Fait comme un rat, une histoire de Rat Tunnels au Viet-NamOskar Speck, le voyage sans fin (disponible en intégralité : ici )

*

*                *

 

f76d5c35-c369-46c6-a7af-0707442bb81e-copie

SECOURIR EN SITUATION DÉGRADÉE (2020, GUIDE DE TERRAIN)

Suite au succès du livre SECOURIR EN ZONE HOSTILE, ce guide de terrain ajoute une dimension pratique à l’ensemble des savoirs et techniques compilés dans l’ouvrage.

Très rapidement, ce guide sera un outil indispensable à toute personne qui pourrait se retrouver dans la situation de devoir (se) secourir dans un contexte autre qu’une situation normale.

Lorsqu’une situation se dégrade subitement (agression, blessure grave loin de toute aide, carambolage, incident violent, catastrophe naturelle/industrielle, terrorisme…) et qu’il en résulte un ou des blessés à traiter, très vite nos facultés et capacités se réduisent.

Ce guide existe pour être sorti de la poche durant ces moments critiques, là pour rappeler la marche à suivre ffe18f48-69e7-45a8-8e55-228db07b48b9 copiequand l’esprit doute sous l’effet du stress, là pour indiquer comment utiliser le matériel ou l’improviser s’il vient à manquer.

Page à page, dans un ordre logique, avec un système de codes, de renvois et de couleurs, il guide l’utilisateur pour parvenir au but ultime: (se) secourir et sauver une ou des vies jusqu’à la relève par les secours professionnels.

Ce guide existe également dans une édition en langue anglaise et est paru sous le titre :

FIRST AID IN HOSTILE SITUATIONS (2021, FIELD GUIDE)

 

1ereCouv_Vers_varsovie_Schuermans_Editions_Partis_Pour

*

*                *

VERS SARAJEVO (2021, RÉCIT, COLLECTION ERRANCES)

Sortir par un nouveau matin d’automne de sa roulotte, enfiler ses chaussures de vagabond, prendre son sac et démarrer une nouvelle quête de liberté… Destination : Sarajevo et les Balkans.

Partir à la rencontre d’un peuple marqué par la guerre. Partir sur les traces de la grande Histoire du 20e siècle. S’interroger sur ce qui pousse les hommes à s’entretuer. Se demander comment vivre ensemble après ça. Découvrir une autre Europe,  plus orientale, plus sauvage. Une Europe d’un autre temps… Et chérir la liberté…

Une nouvelle errance ferroviaire d’un observateur du monde où se mêlent rencontres, réflexions, rêveries et humour.

*

*                *